Le plan anti carbone de Tepco

Le 14 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

30 milliards de dollars en 10 ans. C’est le montant de l’investissement que va réaliser Tepco pour réduire son empreinte carbone et, accessoirement, accroître sa présence dans les pays asiatiques à forte croissance. Lundi 13 septembre, Masataka Shimizu, le président de l’électricien tokyoïte, a dévoilé un plan de développement d’une ampleur inédite.

 

Son objectif premier est d’atteindre un facteur carbone de 280 grammes de CO2. En clair, que la production d’un kWh ne contribue pas à l’émission de plus de 280 grammes de gaz carbonique, contre 418 grammes aujourd’hui. Pour ce faire, le plus gros électricien nippon va doubler son parc éolien (qui atteindra 3500 MW), accroître la productivité de son parc nucléaire, remplacer progressivement ses centrales au charbon par des unités au gaz. Enfin, mettre en service une nouvelle gamme de centrale à cycle combiné à haute performance, dont le rendement pourrait atteindre 61%. Les centrales au charbon qui ne pourront être fermées seront modifiées pour pouvoir aussi brûler de la biomasse. Certaines pourraient être équipées de système de captage de CO2.

 

A l’étranger, Tepco entend tripler ses capacités de production d’électricité, qui passeraient alors à 10 GWe. Elle prévoit notamment de prendre une participation, qui pourrait s’élever à 20%, dans Nuclear Innovation North America, une compagnie qui construit deux réacteurs nucléaires aux Etats-Unis (South Texas 3 et 4).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus