Le pinson des Landes aura la vie sauve la prochaine saison

Le 14 novembre 2013 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'un des deux pinsons, protégés cette saison.
L'un des deux pinsons, protégés cette saison.
DR

Officiellement, le pinson landais peut dormir tranquille cette année. La fédération départementale des chasseurs des Landes n’a pas obtenu la dérogation à la protection stricte de deux espèces de pinson, qu’elle avait introduite auprès du ministère de l’écologie afin d’autoriser la chasse de cette espèce protégée depuis 1976. Car le petit oiseau fait le régal de certains palais, «dégusté en brochettes, frit ou en omelette», précise l’AFP.

 

En octobre, Philippe Martin avait reçu les différentes parties prenantes, «et notamment les deux présidents de la fédération départementale des chasseurs et de l'association des chasses traditionnelles à la matole, puis a soumis cette demande au conseil national de la protection de la nature, précise le ministère dans un communiqué. Après avoir auditionné les demandeurs, le conseil a expertisé le dossier et a conclu, par dix voix pour et une abstention, que la demande présentée ne respectait pas les critères fixés par les textes européens et français et que la dérogation ne devait en conséquence pas être accordée: cette position a été actée par le ministre.»

 

De quoi faire taire passagèrement les critiques de l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) qui considérait, au sujet de la très controversée chasse à l’ortolan -autre espèce protégée- qu’«il est de notoriété publique qu’il existe un pacte de tolérance entre la fédération des chasseurs des Landes et les autorités françaises, qui 'autorisent' les braconniers à tendre leurs matoles (pièges supposés traditionnels)». Pas cette fois.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus