Le photovoltaïque français va pouvoir se recycler

Le 06 février 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En principe, ces ombrières solaires ne seront pas recyclées avant deux ou trois décennies.
En principe, ces ombrières solaires ne seront pas recyclées avant deux ou trois décennies.
DR

En marge du colloque du Syndicat des énergies renouvealbles (SER), le recyclage des panneaux photovoltaïques était à l’honneur. Jan Clyncke, directeur général de PV Cycle a annoncé, ce 6 février, la création d’une filiale française de l’organisation européenne chargée de la collecte et du recyclage des panneaux solaires.

PV Cycle France, c’est son nom, devra néanmoins se faire agréer par les pouvoirs publics avant d’entrer en action. Mais rien ne presse. «Depuis 2010, nous n’avons collecté que 8.700 tonnes de panneaux, sur les 7 millions de tonnes qui sont installées. La plupart sont des chutes de fabrication ou des produits qui ont été endommagés durant le transport ou la pose.»

Selon Jean-Louis Bal, président du SER, les démarches d’agrément ont déjà été entreprises. Et la certification de PV Cycle France pourrait intervenir prochainement.

L’organisation dispose déjà de représentations en Allemagne, en Espagne, en Italie, en République Tchèque et de 44 points de collecte en France.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus