Le Pays de Galles mise sur l’environnement

Le 01 mars 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
pays de galles
pays de galles

Le Pays de Galles cherche à attirer les entreprises françaises, et notamment celles spécialisées en environnement, considéré comme un secteur clé. L'expertise de cette région s'étend de la dépollution des sites industriels aux énergies renouvelables.

Une agence de développement économique qui aurait fondé son succès sur les sols pollués? Difficile à croire. Et pourtant, c'est le cas de la Welsh development agency (WDA), créée au Pays de Galles en 1976 par le gouvernement britannique. A l'époque, la région est en pleine crise économique, avec la fermeture de ses usines: mines de charbon et de métaux, usines de transformation du charbon, fonderies, etc. Ces sites, qui appartiennent pour la plupart à l'Etat britannique, doivent tous être décontaminés. «Londres a transféré la responsabilité de réhabiliter ces sites à la WDA, explique John Rees, directeur en France de l'Agence galloise. L'objectif pour nous était que ces lieux puissent accueillir de nouveaux projets économiques, comme des habitations, des parcs de loisirs, ou des commerces. Cela a été notre mission principale de 1976 à 1982. Aujourd'hui, la plupart des sites sont réhabilités.» Ce qui correspond à plus de 1.000 sites s'étendant sur une surface totale de 10.000 hectares.

Via la WDA, l'Assemblée nationale du Pays de Galles s'applique à encourager les investissements dans plusieurs secteurs (construction automobile, aéronautique, industrie agroalimentaire, etc.), de peur de subir la même crise économique que dans les années 1970, quand sa seule industrie a fait faillite.
Malgré tout, la région affiche clairement l'environnement comme une priorité. Et cela fonctionne: la WDA estime que le secteur des biens et services environnementaux croît à une vitesse de 8,5% par an, contre une moyenne européenne de 3%. Son chiffre d'affaires atteint 850 millions d'euros. Une situation qui s'explique en partie par l'expertise qu'a acquise la région dans le domaine de la réhabilitation des sols et qui est exportée à travers le monde.
Par ailleurs, l'Assemblée galloise a décidé d'objectifs ambitieux en environnement qui devraient permettre de développer d'autres compétences. Elle souhaite ainsi atteindre un taux de consommation d'électricité d'origine renouvelable de 10% en 2015. Des recherches sont actuellement menées sur les énergies éoliennes, hydrauliques et solaires. Et des entreprises s'installent comme Wave Dragon, d'origine danoise et spécialisée dans l'énergie des vagues. Ou encore Intersolar, fabricant de panneaux solaires. Le Pays de Galles porte aussi de l'intérêt à l'industrie des déchets: avec un objectif de recyclage de 40% en 2010, contre 16% à l'heure actuelle, la région britannique espère développer des services de collecte et de destruction en entreprises qui offrent une forte valeur ajoutée.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus