Le pays basque ausculte ses déchets marins

Le 23 décembre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
10 tonnes de déchets marins vont être passés au peigne fin
10 tonnes de déchets marins vont être passés au peigne fin

Mené dans le cadre du programme européen Life, le projet Lema vise à analyser l’origine et les déplacements des déchets marins collectés au large du pays basque.

 

 

Piloté par le conseil provincial du Guipuzcoa, l’une des trois provinces de la communauté autonome basque (Espagne), ce projet vise dans un premier temps à collecter environ 100 tonnes de déchets marins, par la mise en place d’une barrière flottante. L’analyse de ces échantillons permettra de déterminer leur origine et le trajet qu’ils auront accompli au gré des courants. Ces données alimenteront de nouveaux modèles numériques grâce auxquels les autorités pourront prévoir les déplacements de flux de déchets marins et les sites d’accumulation. Des outils indispensables à la mise au point de stratégies de prévention et de réduction.

Doté d’un budget de 2,1 millions d’euros, dont 1,2 M€ de l’UE, le projet regroupe le centre de recherche Azti, le syndicat mixte Kosta Garbia[1], la mairie de Biarritz et l’ONG Surfrider Foundation Europe.

Selon l’Agence européenne de l’environnement (AEE), les mers et les océans absorbent environ 10 millions de tonnes de micro-plastiques par an, dont 80% proviennent d’activités terrestres. Chaque année, le nettoyage de plages souillées par les déchets marins coûte 350 M€ aux collectivités européennes.

 

 

 

 

 



[1] Le Syndicat assiste les collectivités dans la lutte contre les macro-déchets flottants et la préservation de la qualité des eaux de baignade.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus