- 

Le Parlement européen veut des voitures moins bruyantes

Le 03 avril 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le bruit, l'autre pollution
Le bruit, l'autre pollution
DR

Les émissions sonores des véhicules à moteur, problème de santé publique encore largement méconnu, vont progressivement être réduites de quelques décibels dans l’Union européenne, selon une proposition de règlement de la Commission approuvée mercredi par le Parlement.

 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), «le bruit ambiant provoque une charge de morbidité qui, en importance, est seulement dépassée par celle de la pollution atmosphérique». Chaque année, cette nuisance est responsable dans la zone Europe de l’OMS [1] de la perte d’un million d’années de vie en bonne santé [2].

Ce bilan sanitaire est la conséquence d’«un épuisement corporel, d’une perturbation du fonctionnement des organes et de maladies cardiovasculaires»,affirme-t-on au Parlement européen. Or la moitié des citadins européens subiraient des émissions sonores supérieures à 55 décibels (dB), selon une estimation de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) reprise par le Parlement.

Sil est difficile de chiffrer les effets sanitaires des mesures approuvées, mercredi 2 avril, par le Parlement, elles diminueront la gêne occasionnée par le bruit des véhicules d’«environ 25%», affirme la Commission. Pas trop tôt: ces limites n’avaient pas été revues depuis 1996.

De 74 dB à 68dB pour les voitures

Le seuil d’émissions sonores passera d’ici 2024 de 74 dB à 68 dB pour les voitures standard, de 81 dB à 79 dB pour les véhicules plus puissants, tels ceux de plus de 12 tonnes. Première étape, seuls les nouveaux types de véhicules seront concernés à partir de 2016; puis la législation s’appliquera en deux étapes (2020 et 2024, avec des délais de 2 ans) à l’ensemble des véhicules fabriqués. Le consommateur sera informé par un étiquetage spécifique.

Les véhicules de type électrique ou hybride silencieux s’avèrent avoir le problème opposé: pas assez bruyants, ils «deviennent une menace pour les cyclistes et les piétons», qui ne les entendent pas toujours arriver, estime le Parlement. Celui-ci demande aux fabricants de mettre en place, d’ici le 1er juillet 2019, un système d’avertissement acoustique du véhicule (AVAS, selon l’acronyme anglais). La Commission dispose jusqu’à juillet 2017 pour fixer ses exigences quant à ce système.

[1] La zone Europe de l’OMS comprend 52 pays, dont la Turquie, Israël, la Russie et les ex-républiques soviétiques.

[2] Les «quality-adjusted life years» sont une unité utilisée en santé publique afin de mesurer l’espérance de vie en bonne santé.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus