Le Parlement européen souhaite inclure l’aviation dans le marché du CO2

Le 14 novembre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Par une large majorité, le Parlement européen a approuvé mardi 13 novembre le plan de la Commission européenne qui veut inclure le secteur de l'aviation dans le système européen d'échange de quotas de CO2. En 2004, les émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur aérien européen ont augmenté de 7,5% par rapport à 2003, et de 87% par rapport à 1990.

L'association européenne des compagnies aériennes a qualifié ce vote de «coup massif à la compétitivité et viabilité de l'industrie aérienne européenne, pas insignifiant pour l'environnement et très mauvaise nouvelle pour la croissance et la cohésion de l'Europe.» Les avionneurs rappellent que le secteur «compte pour 2% des émissions anthropiques de GES dans le monde, et 0,5% en Europe».

Plusieurs changements ont été apportés au projet initial: la Commission voulait plafonner les allocations à 100% des émissions de la période 2004-2006, le Parlement a ramené cette proportion à 90%. 2011 était la date choisie par la Commission pour l'intégration de tous les vols intra-UE dans le marché du carbone, et 2012 pour les vols vers les aéroports du tiers-monde;  pour ces derniers, le Parlement a aussi fixé l'échéance à 2011. Enfin, la Commission voulait faire une exception pour les vols gouvernementaux, finalement rejetée par les eurodéputés.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus