Le Parlement européen résolu avant le sommet de Lima

Le 26 novembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un accord à Paris obligerait l'UE à revoir à la hausse ses objectifs à 2020.
Un accord à Paris obligerait l'UE à revoir à la hausse ses objectifs à 2020.
parlement européen

Consensuelle! La résolution adoptée ce 26 novembre sur le sommet climatique de Lima (COP20) est tout ce qu’il y a de plus consensuel. Proposé par la commission Envi, le texte reconnaît que le récent appel, conclu entre la Chine et les Etats-Unis, «est un pas dans la bonne direction, mais que ce n’est qu’un début».

Dans un communiqué, le président de la commission Envi, l’Italien Giovanni La Via (S&D), appelle à la conclusion d’un accord contraignant (à Paris, l’an prochain) cohérent avec les objectifs européens à long terme: une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050.

Les parlementaires rappellent aussi que l’Union européenne s’est engagée, lors du sommet climatique de Copenhague, à capitaliser le fonds vert climatique et à participer à la contribution financière des pays les plus industrialisés. Le montant minimal de cette dernière est d’au moins 100 milliards de dollars (80 Md€) par an, à partir de 2020.

Last but not least, la conclusion d’un accord ambitieux, à Paris en 2015, obligerait l’Union européenne à porter à 30% son objectif à 2020 de réduction des émissions de gaz à effet de serre: une autre promesse de Copenhague.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus