Le Parlement européen résolu avant le sommet de Lima

Le 26 novembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Un accord à Paris obligerait l'UE à revoir à la hausse ses objectifs à 2020.
Un accord à Paris obligerait l'UE à revoir à la hausse ses objectifs à 2020.
parlement européen

Consensuelle! La résolution adoptée ce 26 novembre sur le sommet climatique de Lima (COP20) est tout ce qu’il y a de plus consensuel. Proposé par la commission Envi, le texte reconnaît que le récent appel, conclu entre la Chine et les Etats-Unis, «est un pas dans la bonne direction, mais que ce n’est qu’un début».

Dans un communiqué, le président de la commission Envi, l’Italien Giovanni La Via (S&D), appelle à la conclusion d’un accord contraignant (à Paris, l’an prochain) cohérent avec les objectifs européens à long terme: une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050.

Les parlementaires rappellent aussi que l’Union européenne s’est engagée, lors du sommet climatique de Copenhague, à capitaliser le fonds vert climatique et à participer à la contribution financière des pays les plus industrialisés. Le montant minimal de cette dernière est d’au moins 100 milliards de dollars (80 Md€) par an, à partir de 2020.

Last but not least, la conclusion d’un accord ambitieux, à Paris en 2015, obligerait l’Union européenne à porter à 30% son objectif à 2020 de réduction des émissions de gaz à effet de serre: une autre promesse de Copenhague.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus