Le Parlement européen rejette l’aide à la construction des navires

Le 24 octobre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le nouveau Fonds doit accompagner la réforme de la PCP
Le nouveau Fonds doit accompagner la réforme de la PCP

L’aide à la construction des navires, qui favorise la surpêche, a été repoussée par les eurodéputés à l’occasion du vote, le 23 octobre, du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).

D’un montant de 6,5 milliards d’euros pour la période 2014-2020, le FEAMP doit permettre d’appliquer la réforme de la Politique commune de la pêche (PCP), créant le rendement maximum durable à partir de 2015 et interdisant les rejets en mer de poissons à partir de 2014.

 

Il servira notamment à financer des techniques de pêche plus sélectives, des équipements favorisant le débarquement et la conservation de captures non désirées et des outils de collecte et de gestion des données permettant de calculer le rendement maximal durable (c’est-à-dire la plus grande capture pouvant être prise, chaque année, de façon sûre, sans affecter le processus de reproduction de l’espèce).

 

Aide à l’achat de nouveaux moteurs

 

Autre mesure: le Fonds pourra être activé pour remplacer et moderniser les moteurs de bateaux de moins de 12 mètres, à condition que la nouvelle puissance soit inférieure de 40% à la puissance ancienne.

 

L’amendement réintroduisant une aide à la construction des navires a en revanche été rejeté.

 

Les eurodéputés ont également adopté une aide à l’installation des jeunes de pêcheurs de moins de 35 ans, pouvant s’élever jusqu’à 100.000 euros en cas d’achat d’un bateau de pêche artisanale ou côtière.

 

Le Parlement a enfin plafonné les subventions des Etats membres accordées au secteur de la pêche.

 

«Avec ce vote, le Parlement donne un avenir à notre modèle de pêche durable. La pêche durable, c’est avant tout des mesures concrètes pour éliminer la surpêche et maîtriser la capacité de la flotte tout en permettant aux pêcheurs de vivre de leur métier», a commenté le rapporteur français Alain Cadec (PPE). C’est pourtant ce parlementaire UMP qui avait œuvré pour réintroduire l’aide aux constructions des navires, votée de justesse par la commission Pêche du Parlement le 10 juillet, avec les voix des socialistes.

 

«Globalement, les députés européens ont fait preuve de courage et nous nous réjouissons particulièrement de la hausse significative des financements cruciaux pour la collecte de données et les mesures de contrôle. Malheureusement, le Parlement a laissé passer quelques subventions néfastes, comme le financement de nouveaux moteurs, qui n’aide en rien la reconstitution des stocks de poissons ni la remise sur pied de notre industrie de la pêche», a réagi Xavier Pastor, directeur européen de l’ONG Oceana.

 

Les négociations sur le FEAMP vont désormais débuter, dans les prochaines semaines, avec la Commission et les ministres européens de la pêche.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus