Le Parlement européen enquête sur l’incinérateur de Fos-sur-Mer

Le 09 décembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les membres de la commission parlementaire européenne des Pétitions se sont rendus dans l’agglomération marseillaise du 29 septembre au 1er octobre pour enquêter sur l’incinérateur de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Les habitants de cette commune avaient lancé deux pétitions –d’abord un habitant, puis le «collectif anti-incinération de Fos-sur-Mer– contre sa construction, envoyées au Parlement européen en 2006 et 2007.

Le document de travail des eurodéputés rappelle l’historique du conflit: pour traiter les 100.000 tonnes de déchets produits quotidiennement et envoyés dans la décharge à ciel ouvert d’Entressen, qui a fait l’objet d’une procédure de la Commission européenne, les autorités décident de construire un centre multifilière de traitement des ordures ménagères recourant pour 60% à l’incinération. Problème: l’installation de ce centre dans la zone industrielle d’une commune voisine, Fos-sur-Mer, qui fait elle-même l’objet d’une procédure de la Commission pour dépassement des normes de la qualité de l’air.

Seulement, l’incinérateur est déjà construit à 75%. La décharge d’Entressen, elle, sera bientôt mise aux normes européennes. Aussi, la commission parlementaire appelle «les autorités françaises à présenter à la Commission européenne des mesures concrètes de réduction des émissions (…) des autres installations déjà présentes sur la zone» et à «trouver une solution alternative à la mise en décharge qui n’augmenterait pas la pollution de la zone», selon le communiqué du Parlement.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus