Le parc marin de l’estuaire de la Gironde tombe à l’eau

Le 27 novembre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le projet de parc serait sur le point d'être abandonné
Le projet de parc serait sur le point d'être abandonné

Malgré trois ans de travail concerté et un avis positif, rendu en avril 2012 en conclusion de l’enquête publique, le parc marin de l’estuaire de la Gironde et des Pertuis charentais risque de ne pas voir le jour, faute de moyens alloués par l’Etat, déplore France Nature Environnement (FNE) dans un communiqué du 27 novembre.

Selon FNE, l’Agence des aires marines protégées devrait bientôt annoncer la fermeture pure et simple de la mission mise en place en 2009.

«Nos associations sont très inquiètes pour l’avenir des parcs marins en France. D’autres parcs sont en effet en attente d’un décret de création, sur le bassin d’Arcachon ou en Picardie», écrit la fédération.

Le revirement du gouvernement français est contraire à ses récentes prises de position internationales. En effet, aux conférences de Rio+20 et d’Hyderabad, la France a affiché son soutien à la création d’un réseau mondial d’aires marines protégées (AMP).

Au niveau national, Paris s’est engagé, lors du Grenelle de la mer, à protéger 20% de ses aires marines en 2020 et à créer 8 parcs marins en métropole et 2 outre-mer d’ici 2013. La France en compte aujourd’hui seulement 4: Iroise, Mayotte, le golfe du Lion, et les Glorieuses (le dernier-né, créé en février 2012, voir JDLE).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus