Le paquet sur la consommation durable pas assez vert

Le 17 juillet 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le nouveau paquet sur la production et la consommation durables présenté par la Commission européenne mercredi 16 juillet n’a pas convaincu les ONG. Dans un communiqué, le Bureau européen de l’environnement (BEE) estime qu’il «manque de vision et d’ambition», et qu’il «ne montre pas le chemin pour réduire l’empreinte écologique de l’Europe». Le paquet est principalement composé de deux révisions de règlements sur le système communautaire de gestion environnementale et d’audit (Emas), sorte de certification Iso européenne, et l’écolabel.

Pour Doreen Fedrigo, coordinatrice de l’unité politique du BEE, «le modèle de la consommation et production durables va exiger des modifications substantielles du comportement des Européens, ce que les mécanismes actuels ne peuvent pas faire seuls. […]. Le fait de s’en remettre à la seule approche volontaire envoie le mauvais signal aux entreprises et aux investisseurs».

Pour le représentant des consommateurs, le Beuc, le compte n’y est pas non plus. Il regrette que la notion de durabilité soit «réduite à l’efficacité énergétique», sans prendre en compte les autres impacts sur l’environnement que sont «le volume de déchets, l’utilisation des substances dangereuses, le potentiel de recyclage ou l’utilisation des matières premières non renouvelables».

L’association se félicite tout de même de la révision de la directive sur l’étiquetage énergétique, considérée comme «bienvenue», et de la reconnaissance de l’écolabel «comme un label d’excellence environnementale permettant d’identifier les meilleurs produits du marché par rapport à l’ensemble de leurs impacts sur l’environnement».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus