Le nucléaire va-t-il faire éclater le gouvernement britannique?

Le 02 novembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
John Hayes : le ministre qui veut subventionner le nucléaire.
John Hayes : le ministre qui veut subventionner le nucléaire.

Quelques semaines, à peine, après sa nomination au poste de secrétaire d’Etat à l’énergie, John Hayes a fait sensation. Jeudi 1er novembre, lors d’une audition devant la Chambre des Communes, l’ancien député de la région de Spalding a laissé entendre que les futures centrales nucléaires britanniques pourraient faire l’objet d’une aide publique.

La législation britannique prévoit la fixation de prix plancher pour les modes de production bas carbone. Ces Contracts for Difference, sont un bon moyen pour convaincre les investisseurs de financer des centrales, dont le coût est plus élevé que celui de centrales au gaz ou au charbon.

L’annonce a fait l’effet d’une bombe, outre-Manche. Depuis la relance officielle du nucléaire civil, en 2006 par l’équipe de Tony Blair, les gouvernements britanniques ont toujours affirmé que le financement des nouveaux réacteurs seraient exclusivement privé. Un dogme combattu par les opérateurs.

Devant l’incapacité des électriciens à assurer un business model rentable de leurs futures installations, Londres serait donc en train de changer d’avis. Ce qui devrait provoquer quelques remous politiques. Le programme de gouvernement, conclu entre les partis conservateur et libéral-démocrate, interdit formellement toute subvention à l’énergie nucléaire. D’autre part, John Hayes a récemment affirmé, dans un entretien accordé au Daily Mail, son opposition au développement de l’éolien. Une source d’énergie pourtant soutenue par les «Lib-Dem».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus