Le nouveau rapport du Giec serait alarmiste

Le 13 mars 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon l'Associated press, le Groupe intergouvernemental des experts sur l'évolution du climat (Giec) prépare pour le mois d'avril un deuxième rapport très alarmant. Bientôt présenté à Bruxelles, il prévoit que des centaines de millions d'êtres humains n'auront plus d'eau d'ici deux décennies, et que des dizaines de millions d'autres seront chassés de chez eux chaque année par des inondations meurtrières. Les maladies tropicales comme le paludisme se répandront. D'ici 2050, on ne trouvera plus d'ours polaires que dans les zoos, leur habitat naturel ayant totalement disparu. Et si, dans un premier temps, il y aura abondance de vivres en raison de saisons de culture à rallonge dans les régions du Nord, d'ici 2080, des centaines de millions de personnes seront en revanche menacées par la famine.

Le rapport note par ailleurs que ce qui se passe aujourd'hui n'est pas encourageant: «Les changements climatiques affectent aujourd'hui les systèmes physiques et biologiques sur tous les continents»: modification des habitats naturels, mort des récifs coralliens, acidification des océans, augmentation des pollens à allergie...




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus