Le nouveau ministre belge de l’environnement est arrivé

Le 06 décembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Après une crise politique de FFF jours, la Belgique s’est enfin dotée d’un nouveau gouvernement. Dirigé par le socialiste francophone Elio Di Rupo, le «gouvernement Papillon», comme on l’appelle déjà outre-Quiévrain compte 13 ministres et 6 secrétaires d’Etat.
 
Fruit de mois de discussions, cette nouvelle administration n’est pas franchement révolutionnaire. Les 13 ministres étaient déjà en place durant la précédente législature.
 
Les dossiers-clés de l’environnement, de l’énergie, du climat et de la mobilité ont été glissés dans le portefeuille du démocrate chrétien Melchior Wathelet junior qui reprend, grosso modo, les sujets de Paul Magnette.
 
Avocat de 34 ans, diplômé en droit européen, ce Wallon est tombé dans la soupe politique quand il était petit. Son père, Melchior Wathelet, a été vice-premier ministre, ministre-président de la Wallonie et juge européen.
 
Son fils, le tout nouveau ministre donc, a été parlementaire puis, à partir du printemps 2008, ministre d’Etat au budget.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus