Le nouveau gouvernement Philippe est annoncé

Le 16 octobre 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Emmanuelle Wargon, nouvelle secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique.
Emmanuelle Wargon, nouvelle secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique.
DR

Annoncé depuis plusieurs jours, le remaniement a été annoncé, ce mardi matin, par un simple communiqué. Avec quelques surprises pour les détenteurs des portefeuilles à portée environnementale.


Il était donné partant. Il est parti. Stéphane Travert a bien lâché le ministère de l’agriculture. Celui-ci échoie à Didier Guillaume, sénateur socialiste de la Drôme (et ancien patron du groupe PS au Sénat) qui avait annoncé, en janvier, son intention de quitter… la vie politique.

Trois promus à la cohésion des territoires

Autre promotion: Jacqueline Gourault devient ministre de la cohésion des territoires et des collectivité. Un ministère désormais libéré de sa tutelle de l’Intérieur. A ses côtés, cette bayroutiste pourra compter sur Julien Denormandie, désormais chargé des questions de la ville. Il sera épaulé, pour les questions liées aux collectivités locales, par Sébastien Lecornu. L’ex-secrétaire d’Etat à tout faire du ministre d’Etat de la transition écologique (qui reste en poste !) est remplacé par Emmanuelle Wargon, ancienne lobbyiste en chef de Danone.

Secrétaire d'Etat de père en fille

Auparavant, la fille de Lionel Stoléru (qui fut plusieurs fois secrétaire d'Etat sous Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand) a tout de même œuvré à la Cour des comptes, au cabinet du ministre de la santé Bernard Kouchner (2001-2002) avant de rejoindre l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

Directrice générale déléguée de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris pendant deux ans, elle rejoint ensuite le cabinet de Martin Hirsch, haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté. A ce poste, elle participera à la création du revenu de solidarité active (RSA). Cette spécialiste des questions de précarité, énergétique notamment, a ensuite occupé différentes fonctions au sein des ministères des affaires sociales et du travail, avant de rejoindre la multinationale de l’agroalimentaire.
 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus