Le niveau des mers augmente plus vite que prévu

Le 28 novembre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Photomontage de New-York les pieds dans l'eau
Photomontage de New-York les pieds dans l'eau

Publiée ce 28 novembre dans la revue britannique Environemental Research Letters, une étude estime que les prévisions sur la montée des mers, publiées dans les troisième et quatrième rapports d’évaluation du Giec[1], doivent être revues à la hausse.

Elle montre que le niveau des mers a augmenté de 3,2 millimètres par an entre 1993 et 2011 selon les données observées par le Centre national d’études spatiales, soit 60% de plus que la prévision du Giec, qui tablait en 2007 sur une hausse de 2 mm par an sur la même période, à partir de données enregistrées jusqu’en 2003. Cette sous-estimation serait due à l’accélération de la fonte des calottes glaciaires, estiment les trois experts du climat, Stephan Rahmstorf, de l’institut de recherche sur le climat de Potsdam, Grant Foster, de la société américaine Tempo Analytics et Anny Cazenave, du Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales.

Si le Giec a estimé que la hausse du niveau des mers serait comprise entre 18 et 59 cm d’ici la fin du siècle, notamment à cause de la dilatation de l’eau liée au réchauffement, ces scientifiques concluent qu’elle pourrait être supérieure et dépasser un mètre.

«Cela signifie que les zones situées à moins d’un mètre au-dessus du niveau de la mer, comme au Bangladesh, vont disparaître», a déclaré Grant Foster, l’un des co-auteurs.

Mais de nombreuses régions côtières sont également menacées, comme les côtes Pacifique et Atlantique des Etats-Unis, considérées comme des points chauds de la montée des eaux.

«Il va y avoir des centaines de millions de réfugiés climatiques, ainsi que de possibles guerres et toutes sortes de conflits pour l'accès aux ressources. Pour les grandes villes côtières comme New York, les effets attendus sont probablement ce qu'on a vu pendant l'ouragan Sandy», a ajouté Grant Foster.

http://iopscience.iop.org/1748-9326/7/4/044035



[1] Giec: Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus