Le Museum national d’histoire naturelle en danger

Le 08 février 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le financement des travaux du zoo de Vincennes s'est révélé hasardeux
Le financement des travaux du zoo de Vincennes s'est révélé hasardeux

A cause du zoo de Vincennes, le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) connaît une situation financière très dégradée, selon le rapport annuel de la Cour des comptes publié ce 8 février.

 

L’année 2015 a été si catastrophique pour le MNHN que l’Etat a dû verser une subvention exceptionnelle de 9 millions d’euros. Cette situation est en partie due au financement des travaux du zoo de Vincennes, qui a rouvert ses portes en avril 2014. Ce financement, basé sur un partenariat public-privé (PPP), table sur une fréquentation d’1,7 million de visiteurs alors qu’il n’y en a eu qu’un peu plus de la moitié, soit 912.000 en 2015, l’année suivant la réouverture.

13,2 M€ de redevance annuelle

Selon ce PPP, le Muséum doit verser une redevance de 13,2 M€ par an entre 2017 et 2020, à laquelle s’ajoutent les dépenses de fonctionnement du parc animalier, d’un montant de 6,8 M€. Le prix d’entrée du zoo, 22 €, reste plus élevé que la moyenne des établissements similaires (19,90 €).

«Si la fréquentation du zoo ne se redresse pas au cours des prochaines années, son exploitation représentera un déficit annuel de 7,4 M€», alerte la Cour des comptes, qui préconise de «définir un nouveau modèle économique» et de «développer l’attractivité du site».

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus