Le Minnesota, premier à bannir le triclosan

Le 21 mai 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Minnesota, premier à dire stop
Le Minnesota, premier à dire stop
DR

Le Minnesota devient le premier Etat américain, et même le premier territoire au monde, à interdire les produits d’hygiène contenant du triclosan, une mesure qui prendra effet dès le 1er janvier 2017.

Entre autres méfaits, ce produit biocide, qui s‘accumule dans l’environnement, est suspecté d’être un perturbateur endocrinien, de favoriser l’émergence de bactéries antibiorésistantes et d’entraîner des allergies –et peut-être même des cancers (voir le JDLE). Or il demeure présent dans de nombreux produits d’hygiène et de beauté, dont les savons, les dentifrices, les gels douche et autres crèmes hydratantes.

Pris de doutes, plusieurs fabricants se sont engagés à le supprimer de leurs produits [1]. Les autorités sanitaires semblent en revanche assez timides à ce sujet: en décembre 2013, la Food and Drug Administration (FDA) a cependant annoncé une réévaluation du produit aux Etats-Unis, en vue d’une décision prise avant 2016. Rien de tel en Europe à ce jour.

Or la FDA vient d’être doublée par l’Etat du Minnesota, dont le gouverneur, Mark Dayton, a signé vendredi 16 mai un amendement d’interdiction totale du triclosan dans les produits d’hygiène et de beauté. Motif invoqué par le texte: «empêcher la propagation de maladies infectieuses». Fin paradoxale pour un produit qui se voulait un bactéricide.

La mesure n’entrera en vigueur qu’à partir du 1er janvier 2017, mais le sénateur démocrate John Marty, à l’origine de cet amendement, a estimé qu’il y avait de grandes chances que les fabricants aient abandonné l’agent biocide d’ici là.

[1] Mais pas tous: pour s’en assurer, il suffit de faire une recherche «triclosan» sur www.auchandirect.fr.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus