Le ministère des Transports nous prive de 1,2 milliard par an

Le 01 mars 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En France, 90% du transport de marchandises est assuré par des poids lourds.
En France, 90% du transport de marchandises est assuré par des poids lourds.

L’éco-taxe sur les poids lourds a décidément du plomb dans l’aile. Reportée à de très nombreuses reprises par le gouvernement Fillon depuis 2011, puis remaniée par le gouvernement Ayrault (voir JDLE), elle est de nouveau reportée au 1er octobre, alors qu’elle devait entrer en vigueur le 20 juillet prochain.

«Il s’avère que le dispositif n’est pas suffisamment abouti», a déclaré le ministre des transports Frédéric Cuvillier dans un communiqué du 28 février, qui déclare se baser sur les conclusions d’un rapport d’avancement qui lui a été remis le 18 février par le cabinet Ecomouv’. Il n’a toutefois pas donné de précisions sur les obstacles à l’entrée en vigueur prévue pour l’été.

L’éco-taxe poids lourds alsacienne a également été décalée. Prévue pour le 20 avril 2013, cette expérimentation régionale est remplacée par un test à l’échelle nationale, qui se basera sur le mode du volontariat.

France Nature Environnement s’inquiète, dans un communiqué, de ces reports successifs, rappelant que la France consacre encore 90% de son transport de marchandises au transport routier, alors qu’elle s’est donné pour objectif d’atteindre 25% de fret non routier d’ici 2022.

Les 800.000 poids lourds soumis à la taxe peuvent générer environ 1,2 milliard d’euros de recettes annuelles. Chaque mois de retard représente donc un manque à gagner de 100 M€.

Hasard de l’actualité, l’Agence européenne de l’environnement (AEE) publie ce 1er mars un rapport montrant que la pollution atmosphérique liée aux poids lourds a un coût sanitaire évalué entre 43 et 46 Md€ par an pour les Etats de l’Union européenne (3 millions de jours de congé maladie et 350.000 décès prématurés).

Les poids lourds sont responsables de 40 à 50% de la pollution du transport routier par les oxydes d’azote (NOx).

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus