Le miel parisien a un goût de Notre-Dame

Le jeudi 30 juillet 2020 à 18h 27 par Romain Loury
Le panache de fumée de Notre-Dame-de-Paris
Le panache de fumée de Notre-Dame-de-Paris
VLDT

A Paris, la pollution au plomb liée à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, en avril 2019, a été observée jusque dans le miel des abeilles, révèle une étude franco-canadienne publiée dans la revue Environmental Science & Technology Letters.

Extrait : Si son bilan a récemment été mis en doute, l’Ineris[i] estime que 150 kg de plomb, issus de la toiture et de la flèche de Notre-Dame-de-Paris, se sont volatilisés dans l’air lors de l’incendie de la cathédrale, le 15 avril...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus