Le Medad n’a plus de ministre

Le 18 juin 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La socialiste Michèle Delaunay a battu, dimanche 17 juin, Alain Juppé (UMP) lors du second tour des législatives avec 50,93% des voix. Les ministres se présentant au suffrage devant quitter le gouvernement en cas de défaite, le ministre de l'écologie, du développement et de l'aménagement durables (Medad) a donné sa démission dès ce lundi.

Or, le super ministère, qui regroupe l'équipement, les transports, l'énergie, l'aménagement et l'environnement, avait été créé sur mesure pour Alain Juppé. Déjà Premier ministre (1995-1997) et ministre des affaires étrangères (1993-1995), il apparaissait comme le seul membre de l'UMP assez crédible pour réussir à faire des problèmes environnementaux et de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité du gouvernement.

Qui va remplacer le ministre d'Etat, numéro deux du gouvernement? Le nom de Michel Barnier circule. Logique, son CV comprend le poste de ministre de l'environnement (1993-1995), ministre délégué aux affaires européennes (1995-1997) et enfin, ministre des affaires étrangères (1995-1997). Autre hypothèse: l'actuel numéro trois, Jean-Louis Borloo, ministre de l'économie, des finances et de l'emploi, remplacerait Alain Juppé. Enfin, les attributions du Medad pourraient être revues à la baisse.

A suivre, donc…




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus