Le Maroc perd environ 30.000 hectares de forêts chaque année

Le 20 mars 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
30.000 ha d'arganiers disparaissent chaque année
30.000 ha d'arganiers disparaissent chaque année

Au Maroc, environ 30.000 hectares de forêts sont détruits chaque année à cause de l'extension des projets immobiliers dans les périphéries urbaines, des incendies et de la sècheresse. L’information est fournie par l'Association marocaine des droits humains (AMDH) dans un rapport publié aujourd’hui 20 mars, à la veille de la journée internationale des forêts.

Ce document indique par ailleurs que la superficie forestière du Maroc est de 9% alors que la moyenne mondiale varie entre 15 et 20%.

La faiblesse des projets de reboisement, l'exploitation du bois dans des activités industrielles ou pour le chauffage accentuent cette érosion forestière, ajoute l'AMDH.

Plus de 30.000 ha d'arganiers, un arbre qui ne pousse qu'au Maroc et dont l'huile est utilisée dans la cosmétique, disparaissent chaque année à cause de la prolifération des grandes propriétés agricoles, précise encore l'ONG marocaine.

La désertification, qui touche plus de 200.000 ha dans les oasis du sud du royaume, est un facteur supplémentaire limitant la superficie forestière, conclut le rapport.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus