Le Maroc inaugure la centrale solaire de Noor

Le 03 février 2016 par Yves Leers
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La centrale évitera l'émission de 240.000 tCO2/an.
La centrale évitera l'émission de 240.000 tCO2/an.
Yves Leers

Le Maroc inaugure ce jeudi 4 février la première tranche de Noor, une centrale solaire thermique à concentration, la plus grande d’Afrique et l'une des plus grandes du monde à terme, à Ouarzazate, à 200 kilomètres au sud-est de Marrakech.

D’une puissance de 160 mégawatts crête, Noor I (la lumière)[1] a posé ses 500.000 miroirs cylindro-paraboliques (CSP) en acier de 12 mètres de haut sur une zone désertique de 480 hectares. Disposés sur 800 rangées, les paraboles sont équipées de traceurs (trackers) qui suivent le rayonnement du soleil, presque constamment présent dans cette région. Un fluide caloporteur (une huile de synthèse) est porté à près de 400 degrés par le rayonnement solaire pour chauffer les conduites d’eau qui sont dirigées vers les turbines à vapeur. Une capacité de stockage de trois heures à pleine puissance, à base de sels fondus, complète l’installation. D’un coût de 600 millions d’euros, Noor I permettra d’éviter l’émission de 240.000 tonnes de CO2 par an. Une réserve à partir d’eaux usées retraitées a été aménagée à proximité, pour l’entretien et le nettoyage des paraboles facilement ensablées.

4 centrales solaires

Trois autres centrales du même type seront construites à proximité, portant la puissance totale à 580 MWc d’ici 2020, selon Masen, l’agence marocaine de l’énergie solaire. Sur 2.000 ha, il s’agira alors d’une des centrales solaires les plus puissantes du monde. A Cestas, près de Bordeaux, la plus grande centrale européenne affiche une puissance installée de 300 MWc. Les chantiers de Noor II (200 MW) et III (160 MW) ont démarré en 2015 tandis qu’un appel d’offres a été lancé pour un Noor IV qui sera une centrale photovoltaïque de 60 MW.

Selon l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) du Maroc, la centrale Noor est «probablement la centrale CSP la moins chère du monde». De 2 dirhams par kilowattheure prévu, le coût de production est descendu à 1,61 dirham le KWh (14,8 centimes d'euro) Cependant, il est acheté à 1,20 dirham par l’Office national de l’électricité (ONE) et il reste un gap de 0,3 à 0,4 dirham/kwh qui pourrait être pris en charge par l’Etat.

40% de l'électricité renouvelable

Dépourvu d’hydrocarbures, le Maroc veut couvrir d’ici à 2020 plus de 40% de ses besoins d’électricité (en croissance de 5% par an) grâce aux énergies renouvelables. Des appels à manifestation d’intérêt ont été lancés pour plusieurs autres centrales solaires dont Noor Midelt, qui juxtaposera plusieurs technologies pour une puissance de 400 MW. L’éolien n’est pas en reste au Maroc où le plus grand parc éolien d’Afrique (300 MW) tourne depuis 2013 à Tarfaya (sud-ouest).

Piloté par plusieurs organismes publics dont l’Agence de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Aderee), le développement des énergies renouvelables sera désormais sous l’autorité unique de Masen, comme cela a été décidé officiellement en décembre. Mais si les énergies renouvelables se développent de façon accélérée au Maroc, la politique d’efficacité et de sobriété énergétiques (bâtiment et transport, en particulier) n’est pas à la hauteur, malgré les efforts de l’Aderee.

Le Maroc accueillera à la fin de l’année la 22e Conférence mondiale sur le climat (COP), à Marrakech.

 

 



[1] Conçue par l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen, Moroccan Agency for Solar Energy), la centrale Noor est construite par un consortium emmené par le groupe saoudien Acwa Power et trois autres entreprises dont le constructeur espagnol Acciona y Sener. Acwa Power a aussi remporté les tranches II et III de Noor.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus