Le marché US du carbone se rebiffe

Le 08 février 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La contrainte carbone va-t-elle se durcir aux USA ?
La contrainte carbone va-t-elle se durcir aux USA ?

Les mêmes effets ne produisent pas toujours les mêmes conséquences. Alors que l’Union européenne s’avère incapable de relancer son marché de quotas de gaz à effet de serre (l’ETS), la réaction inverse se produit aux Etats-Unis.

Jeudi 7 février, la Regional Greenhouse Gas Initiative (RGGI), l’organisateur du marché du CO2 pour 9 Etats du nord-est des Etats-Unis a proposé de nouvelles règles du jeu. Pour faire monter les prix des permis d’émission, la RGGI propose de réduire de 45% l’allocation totale entre 2013 et 2014, puis de baisser ensuite de 2,5% par an le volume de quotas qui sont régulièrement mis aux enchères. Une raréfaction du quota qui aurait le mérite, estime l’opérateur, de propulser le prix du quota aux environ de 10 dollars (7,5 euros) d’ici 2020. Contre moins de 2 $ (1,5€) actuellement.

Sous l’effet du ralentissement économique, du développement des énergies renouvelables et des programmes d’efficacité énergétique, le marché réunissant Connecticut, Delaware, Maine, Maryland, Massachusetts, New Hampshire, New York, Rhode Island et Vermont ont fortement décru. Lors de la dernière mise aux enchères, le prix du quota a péniblement atteint 1,93 $ (1,44 €) et seuls 48% des permis proposés ont trouvé acquéreurs.

Selon la RGGI, le marché du CO2 yankee a généré, depuis son lancement en 2009, 1,6 Md$ (1,2 Md€) de retombées économiques pour la région, et permis la création de 16.000 emplois locaux.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus