Le marché du carbone reprend doucement

Le 23 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué publié mardi 22 février, la Commission européenne annonce avoir autorisé les registres de quotas d’émission de gaz à effet de serre (GES) de Belgique, d’Estonie et du Luxembourg à reprendre leurs activités le 24 février.

Les trois pays sont donc réputés avoir mis en place les mesures nécessaires pour sécuriser leur registre, ce qui, théoriquement, devrait empêcher tout nouveau vol de quotas par des pirates informatiques.

Jusqu’à présent, seuls les registres allemand, britannique, espagnol, français, néerlandais, portugais et slovaque ont été jugés bons pour le service par l’exécutif européen.

Outre le maintien de la fermeture administrative pour 18 registres, un autre problème n’est pas encore réglé: personne ne sait encore quel sera le sort des 2 millions de quotas dérobés. Bruxelles estime qu’ils sont toujours valides. Ce que ne pensent pas forcément certains Etats membres.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus