Le lynx franchira-t-il la Manche?

Le 10 mars 2015 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Tremblez, cerfs britanniques...
Tremblez, cerfs britanniques...
DR

Après 1.300 ans d’absence, le lynx eurasiatique va-t-il faire son retour au Royaume-Uni? Tel est le projet de l’association britannique Lynx UK Trust, qui a lancé une consultation publique en vue d’une réintroduction, avant soumission aux autorités en charge de la faune sauvage.

Chassé pour sa fourrure, le lynx a disparu des îles britanniques entre 500 et 700 après JC. Egalement dénué de loups et d’ours, le Royaume-Uni, au vu de sa situation géographique, pourrait attendre longtemps avant de voir de grands prédateurs revenir sur son sol. Raison pour laquelle le Lynx UK Trust espère lui donner un coup de pouce, en le réintroduisant comme cela a été fait en France avec le lynx et l’ours.

Outre le fait de rétablir la biodiversité originelle du pays, l’association y voit un moyen de réguler la population de cerfs. Avec environ 2 millions d’individus, les six espèces de cervidés présents au Royaume-Uni prolifèrent à un niveau jamais atteint au cours du dernier millénaire, au détriment du  milieu boisé qu’elles endommagent.

Dans un premier temps, il s’agit de réintroduire quatre à six lynx dotés de GPS dans trois grandes propriétés privées, sans barrière, dans les comtés de Norfolk (à l’est de l’Angleterre), de Cumbria (à la limite de l’Ecosse) et dans la région d’Aberdeenshire, au nord-est de l’Ecosse –trois zones très peuplées en cerfs.

Les éleveurs peu enthousiastes

Une fois la consultation publique achevée, le Lynx UK Trust prévoit de soumettre son projet à Natural England et à Scottish Natural Heritage (SNH), les deux organismes en charge de la gestion des espaces naturels en Angleterre et en Ecosse. S’ils donnaient leur feu vert, les lynx pourraient être relâchés dès cette année, prévoit The Guardian.

Selon le quotidien britannique, les associations et experts de la biodiversité se montrent très favorables au projet. Bien plus que les éleveurs, dont le syndicat, la National Farmers’ Union, craint pour les troupeaux et estime que les fonds consacrés à une réintroduction, importants, seraient mieux employés à d’autres opérations de conservation de la faune.

Grâce à des réintroductions et à un retour naturel par l’Allemagne et la Suisse, le lynx est revenu en France après en avoir disparu. Sa population est désormais estimée à environ 150 individus répartis entre les Vosges, les Alpes et le Massif central.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus