Le littoral varois pollué par des boulettes d’hydrocarbures

Le 18 octobre 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
17 plages du Var sont déjà touchées
17 plages du Var sont déjà touchées

Des opérations de dépollution aux hydrocarbures ont débuté, ce 18 octobre, sur plusieurs plages du Var. Les boulettes proviennent de la collision de deux navires au large de la Corse le 8 octobre.

 

«Après 8 jours d’un intense travail, dans des conditions météorologiques difficiles, les moyens mobilisés ont permis d’extraire de la mer la quasi-totalité de la nappe. Cependant, environ 2% de ces hydrocarbures, impossibles à pomper, se sont transformés en boulettes qui ont atteint les côtes», affirme le ministère de la transition écologique.

 

17 plages déjà touchées

 17 plages sont déjà envahies par ces boulettes visqueuses mélangées à de la posidonie, dont celles de Ramatuelle, Saint-Tropez, Sainte-Maxime et Porquerolles. Une fois ramassées, les galettes seront stockées en vue d’un traitement ultérieur. Les services de l’Etat ont également dépêché trois navires de lutte anti-pollution dotés de filets pour limiter les échouages.

 

Première plainte

Le maire de Ramatuelle, Roland Bruno, a par ailleurs porté plainte auprès de la gendarmerie, ce 18 octobre, pour la pollution du littoral de la presqu’île de Saint-Tropez et en particulier de la célèbre plage de Pampelonne.

 

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus