Le littoral bouge beaucoup

Le 29 septembre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans le numéro 113 de son «4 pages», l’Institut français de l’environnement (Ifen) dresse un bilan peu optimiste sur l’état des côtes françaises. En effet, un quart du littoral métropolitain recule et ce, malgré la présence d’ouvrages de défense contre la mer. Un dixième du littoral seulement gagne des terres sur la mer. Les vagues, le vent et les courants contribuent à sa mobilité, mais les activités humaines amplifient également le phénomène. 28% des terres situées à moins de 250 mètres des côtes en recul sont des milieux naturels de grande valeur écologique (dunes, landes, zones humides…) et certaines communes littorales sont donc confrontées à de fortes dépenses pour fixer le trait de côte.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus