Le «lac» du Caussade est bien illégal

Le 29 mars 2019
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le projet de lac de Caussade a pour but de créer une retenue d'eau de 920.000 m3.
Le projet de lac de Caussade a pour but de créer une retenue d'eau de 920.000 m3.
DR

Le tribunal administratif de Bordeaux a suivi les conclusions du rapporteur public.

 

Une nouvelle fois, la justice a constaté l’illégalité des travaux en cours visant à créer une retenue d’eau pour l’irrigation d’agriculteurs du Lot-et-Garonne, le fameux « lac » du Caussade.

Ce vendredi 29 mars, le tribunal administratif de Bordeaux a rejeté la requête en annulation du syndicat d'irrigation du Lot-et-Garonne concernant l'arrêté préfectoral d'octobre qui avait abrogé un arrêté de juin autorisant les travaux. Une décision conforme aux conclusions du rapporteur public.

«Cela veut dire que le projet est illégal», a jugé Me Alice Terrasse, avocate d'associations écologistes opposées au lac de Caussade. «On s'y attendait, nous ne sommes pas surpris même si nous sommes déçus», a réagi Patrick Franken, président de la Coordination rurale du Lot-et-Garonne, majoritaire à la Chambre d'agriculture, et très investi dans le projet.

Remise en état du site?

Les plaignants, France Nature Environnement et la Société pour l'étude, la protection et l'aménagement de la nature dans le Sud-Ouest (Sepanso), entendent désormais demander à la Chambre d'agriculture de remettre le site en état. «Jamais on n'acceptera ça, hors de question», a indiqué à l’AFP P. Franken.

Situé à Pinel-Hauterive, près de Villeneuve-sur-Lot, le lac de Caussade (920.000 m3 sur 20 hectares) doit permettre, selon ses promoteurs, l'irrigation des 350 ha d'une vingtaine d'exploitations agricoles en régulant le débit du Tolzac, un affluent de la Garonne.

Mi-février, le ministre de la transition écologique avait proposé aux deux parties «de travailler à une solution alternative susceptible de satisfaire les besoins en eau des activités agricoles locales tout en étant respectueuse de l'environnement.»



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus