Le Japon: une première centrale nucléaire pourrait redémarrer

Le 12 septembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Premier feu vert pour les réacteurs de Sendaï
Premier feu vert pour les réacteurs de Sendaï

L’autorité de sûreté nucléaire japonaise (NRA) a tranché. Elle ne s’oppose pas au redémarrage des deux tranches de la centrale de Sendaï, exploitée par Kyushu Electric Power (Kyuden). Une première depuis la catastrophe de Fukushima de mars 2011.

 

Dans un communiqué, la NRA rappelle que l’exploitant a mis son installation aux nouvelles normes de sûreté anti-sismique et anti-tsunami. Elle synthétise aussi les 17.000 commentaires reçus sur son site internet après une première annonce similaire, faite en juillet dernier.

 

Pour autant, Kyuden n’est pas au bout de ses peines. L’électricien du sud de l’archipel devra d’abord obtenir le feu vert de la ville de Satsuma-Sendaï et de la préfecture de Kagoshima. L’électricien devra ensuite soumettre à l’autorité de sûreté les plans définitifs de la centrale, avant que ses inspecteurs effectuent de nouvelles visites de contrôle.

 

Après une polémique entre scientifiques, Kyuden devra aussi probablement revoir son système de détection des éruptions et son dispositif de protection. Au mieux, les deux réacteurs à eau pressurisée (900 mégawatts électriques chacun) de la centrale ne devraient pas redémarrer effectivement avant le début de l’année prochaine.

 

Les exploitants de 12 autres centrales nucléaires (abritant 18 réacteurs) attendent une décision de redémarrage de la NRA.

 

Actuellement, aucun des 48 réacteurs du parc nucléaire japonais n’est en service. L’an passé, le Japon a importé pour 90 milliards de dollars (69,6 Md€) d’énergies fossiles. Deux fois plus qu’avant la catastrophe de mars 2011.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus