Le Japon pourrait ne pas passer l’été

Le 10 juin 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les Japonais vont-ils devoir s’éclairer à la bougie? Pas impossible, si l’on en croit une enquête publiée par l’Asahi Shimbun. Le quotidien tokyoïte affirme, en effet, que 7 des plus grands électriciens de l’archipel n’ont plus suffisamment de capacités de production disponibles.
 
Pour assurer une totale sécurité de l’approvisionnement d’électricité, les électriciens doivent disposer de «réserve de puissance», ou plus simplement d’une marge de production supérieure à la demande maximale prévue. Au Japon, cette marge a été fixée à 8%.
 
Or nombre de centrales nucléaires, fermées à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars, ne seront pas remises en fonctionnement avant l’été.
 
Certaines doivent encore subir des réparations. Mais surtout, les préfectures doivent donner l’autorisation de redémarrage. Peu nombreux sont, aujourd’hui, les politiciens japonais à vouloir prendre un tel risque politique.
 
Résultat: la marge estivale de Kansai Electric est tombée à 3,3% et celle de Kyushu Electric est à peine supérieure (3,5%). Au total, 7 compagnies restent incapables de satisfaire les besoins normaux en électricité, pour cet été.
 

Les Japonais vont donc devoir réduire leur consommation d’électrons d’environ 15% pour que le système électrique tienne. Un sacré défi pour la maîtrise de la demande d’énergie.  



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus