Le Japon abandonne le charbon

Le 06 mars 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon l’AFP, le ministre japonais chargé de l’environnement s’est félicité fin février de la décision d’un consortium d’industriels d’abandonner un projet de construction d’une centrale d’électricité fonctionnant au charbon. «Cette décision apparaît comme résultant d'une plus grande attention portée aux problèmes environnementaux mondiaux», s'est félicitée devant la presse la ministre de l'environnement, Yuriko Koike. Outre des considérations environnementales, le consortium a justifié l’arrêt du projet par le ralentissement de la demande, la baisse des prix de l’électricité et la hausse du prix du charbon. Le Japon, signataire du protocole de Kyoto, s’est engagé à réduire de 6% ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2012. Un objectif qui est encore loin d’être atteint puisque les rejets actuels sont plus importants qu’en 1990. Le pays pourrait développer des projets de centrale nucléaire, moins émetteur de CO2 que beaucoup d’autres sources d’énergie.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus