Le Havre: un vraquier pollueur lourdement condamné

Le 22 octobre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La pollution a été découverte par un avion des affaires maritimes belges.
La pollution a été découverte par un avion des affaires maritimes belges.
Douanes françaises

Priority Shipping CV a été condamné, mercredi 22 octobre, à 50.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel du Havre pour une pollution commise en Manche, au large de Dunkerque, par son chimiquier l'Oraluna, au printemps 2013.

Les magistrats ont également condamné le capitaine polonais à 25.000 euros d’amende, dont 20.000 à la charge de l'armateur néerlandais.

Le parquet avait requis 100.000 euros d'amende contre l'armateur et 50.000 contre le capitaine.

L'armateur et le capitaine étaient poursuivis pour «rejet en mer territoriale de substance polluante par un navire citerne d'au moins 150 tonneaux» et de «pollution maritime».

Interrogé par l’AFP, Annie Leroy, vice-présidente de l'association Ecologie pour Le Havre, se montre satisfaite du verdict: «L'essentiel, c'est qu'ils soient condamnés et qu'on ne laisse pas passer ces choses-là».

Immatriculé à Gibraltar, le vraquier de 7.000 tonnes avait été pris en flagrant délit, par un avion de l’autorité maritime belgeen train de nettoyer ses cuves, laissant derrière lui une trace grise sur 12 km de long et une centaine de mètres de large, dans les eaux territoriales françaises.

Le navire venait de décharger 5.000 tonnes de colza à Dunkerque (nord de la France) et faisait route vers le port d’Amsterdam.

Les quatre associations parties civiles - Écologie pour Le Havre, France Nature Environnement, Surfrider Foundation et le Groupement de défense de l'environnement de l'arrondissement de Montreuil - ont obtenu chacune 2.500 euros de dommages et intérêts.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus