Le Haut conseil des biotechnologies s’installe

Le 23 avril 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Avec la nomination, en début de mois, de Catherine Bréchignac au poste de présidente (1), le Haut conseil des biotechnologies est quasiment opérationnel. «Nous finissons actuellement la rédaction du règlement intérieur», a-t-elle déclaré lors de sa première conférence de presse dans cette fonction. Cette scientifique, également présidente du CNRS, est revenue sur les motivations qui l’ont conduite jusqu’à ce poste. «J’ai accepté cette mission en tant que citoyenne», a-t-elle déclaré. «Il est important de pouvoir traiter d’un côté la question scientifique, et de l’autre l’acceptabilité par la société de ces technologies». C’est ce que permet le Haut conseil, qui réunit deux comités. Celui scientifique, présidé par le professeur en biochimie et biologie moléculaire Jean-Christophe Pagès, et celui économique, éthique et social, dont la présidence a été attribuée à Christine Noiville, directrice de recherche au CNRS en droit des biotechnologies.

Si Jean-Christophe Pagès a estimé que «cette interaction entre deux visions est très intéressante», l’association France nature environnement (FNE), qui siègera au Haut conseil, la redoute un peu. «L’organisation en deux comités ne doit pas s’opposer au dialogue entre scientifiques et non scientifiques», souligne Lylian Le Goff, responsable du dossier OGM à FNE.

Doté d’un budget de 1 million d’euros, «ajustable», a précisé la secrétaire d’Etat à l’écologie Chantal Jouanno, le Haut conseil des biotechnologies devrait débuter ses travaux avec la question de la liberté de produire et consommer avec ou sans OGM. «Avant de s’autosaisir sur certaines questions, nous allons traiter tous les sujets en attente», a confirmé Catherine Bréchignac.

(1) Dans le JDLE «Une présidente pour le Haut conseil des biotechnologies»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus