Le Gulf stream ne ralentirait pas avec le réchauffement

Le 31 mars 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Selon une étude américaine publiée dans Geophysical Research Letters (1), le courant marin du Gulf stream, processus-clé de la régulation du climat de l’Europe, n’aurait pas ralenti durant les 7 dernières années.

Jusqu’à présent, les modèles prédisaient que le réchauffement climatique global entraînerait un ralentissement de la circulation thermohaline en Atlantique Nord, conduisant à un refroidissement local en Europe de l’Ouest. Ce courant initié par la plongée des eaux froides et denses de l’Arctique redescend ensuite tel un«tapis roulant» dans l’hémisphère Sud avant de remonter sous forme de courant chaud dans l’océan Indien et le Pacifique, puis retournant dans l’Atlantique en longeant l’Europe [le Gulf stream].

A partir d’images satellites, Josh Willis du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa en Californie a analysé les variations d’altitude de la surface de l’océan. Selon ses observations, aucun ralentissement significatif de vitesse du Gulf stream ne s’est produit entre 2002 et 2009, ni vraisemblablement durant les deux décennies précédentes, en dépit de fluctuations intersaisonales et internanuelles importantes. Il a même observé une légère augmentation de la vitesse du courant depuis 1993, concordant avec le réchauffement en Atlantique Nord durant cette période.

Les premières observations ayant suggéré un ralentissement de la circulation thermohaline remontent à 2005, rappelle BBC news. Les chercheurs du Centre national océanographique (NOC) du Royaume-Uni avaient comparé des données issues de sondes marines aux données historiques, constatant une baisse de 30% sur un demi-siècle du volume d'eau froide retournant vers le sud. Depuis, la même équipe a également constaté une forte variation du flux sur de courtes échelles de temps.

(1) «Can in situ floats and satellite altimeters detect long-term changes in Atlantic Ocean overturning?», Willis, J. Geophys. Res. Lett., (publié le 25 mars 2010)

 Résumé de l’étude (en anglais)

http://www.agu.org/pubs/crossref/2010/2010GL042372.shtml



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus