Le Groenland, futur pays forestier?

Le 28 août 2013 par Stéphanie Senet
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une forêt de conifères aujourd'hui en Alaska, demain au Groenland?
Une forêt de conifères aujourd'hui en Alaska, demain au Groenland?

Alors que le mercure s’est approché des 26°C au Groenland, le 30 juillet (un record depuis 1958), des scientifiques estiment que l’île pourrait être couverte de forêts d’ici la fin du siècle.

Publiée le 19 août dans la revue Philosophical transactions of the Royal Society, et coordonnée par Signe Normand, de l’Institut suisse de recherche sur la forêt, la neige et le paysage, cette nouvelle étude montre que le réchauffement climatique pourrait favoriser la pousse de 44 espèces d’arbres et d’arbustes au Groenland.

Aujourd’hui, la plus grande île du monde en abrite seulement 4, confinées dans de petites zones du Sud. Les trois quarts de sa superficie, soit environ 1,6 million de kilomètres carrés, sont toujours recouverts de glace.

«Le Groenland peut potentiellement devenir beaucoup plus vert. Des massifs comme les forêts de conifères situées en Alaska ou dans l’Ouest du Canada pourraient prospérer ici, avec des arbres comme l’épinette de Sitka ou le pin tordu», affirme le professeur Jens-Christian Svenning, de l’université danoise d’Aarhus. En revanche, la faune et la flore arctiques risquent de disparaître.

Ce verdissement annoncé du Groenland n’est pas, écologiquement, une nouveauté. Durant la période de l’optimum climatique médiéval (IXe-XIVe siècles), la grande île comptait des forêts clairsemées et des prairies. Ce qui contribua, semble-t-il, à ce que le viking Erik le Rouge la surnomme «l’île verte».

http://www.meteo.psu.edu/holocene/public_html/shared/articles/medclimopt.pdf



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus