Le graphène blanc, un espoir contre les marées noires

Le 03 mai 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le nitrure de bore peut absorber 33 fois son poids
Le nitrure de bore peut absorber 33 fois son poids

Une étude publiée le 30 avril dans la revue britannique Nature Communications révèle que le graphène blanc, ou nitrure de bore (BN) s’avère efficace pour dépolluer les nappes d’hydrocarbures.

Selon les chercheurs, ce matériau est en effet capable d’absorber 33 fois son poids en hydrocarbures ou en solvants organiques, tout en flottant à la surface de l’eau.

L’équipe est parvenue à ces conclusions après avoir basé leurs expériences sur des feuillets nanométriques de nitrure de bore, qui se sont avérés extrêmement poreux, tout en offrant une gigantesque surface de contact, de l’ordre de 1.425 mètres carrés par gramme, soit un peu plus qu’une piscine olympique.

Le nitrure de bore possède un autre atout puisqu’il peut être lui-même facilement nettoyé et être réutilisé cinq fois de suite sans perdre ses capacités d’absorption.

Son profil représente un espoir pour lutter contre les dommages causés par les marées noires. «En général, les matériaux utilisés aujourd’hui montrent de grandes capacités d’absorption par rapport à leur poids, mais non par rapport à leur volume. Il est souvent nécessaire de recourir à des volumes de matériaux 4 à 5 fois plus grand que la surface à nettoyer, ce qui pose problème», explique Christophe Rousseau, adjoint au directeur du Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (Cedre).

http://www.nature.com/ncomms/journal/v4/n4/full/ncomms2818.html



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus