Le gouvernement sélectionne 15 projets de centrales biomasse

Le 05 octobre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon un communiqué publié mardi 4 octobre, les ministères de l'écologie et de l'industrie ont sélectionné 15 nouveaux projets de production d'énergie à partir de biomasse (bois, déchets, etc.) d'une puissance totale de 420 mégawatts (MW).

L'appel d'offres a été lancé il y a un an, et son objectif initial était de 200 MW, mais le gouvernement a décidé d'aller deux fois plus loin que ce qui était prévu, souligne le texte des deux ministères, qui ont sélectionné la totalité des projets jugés recevables par la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

«Ce relèvement de l'objectif permettra d'accélérer le développement de la filière biomasse-énergie pour tenir les objectifs du Grenelle de l’environnement», indique le communiqué.

Les 15 projets sélectionnés vont générer 1,4 milliard d’euros d’investissements et créer de nouveaux emplois verts, selon la ministre de l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet. Le projet le plus important est celui de la centrale biomasse de Provence, à Meyreuil (Bouches-du-Rhône), qui prévoit une puissance électrique de 150 MW.

La biomasse (hors biocarburants) représente plus du tiers du potentiel de développement des énergies renouvelables en France à l’horizon 2020 (7,5 sur 20 mégatonnes d'équivalent pétrole). «Un nouvel appel à projets de production d’énergie à partir de biomasse sera lancé d’ici mi-2012 après concertation», indiquent les ministères.

Toujours selon le document des deux ministères, la sélection de ces 15 nouveaux projets fait suite à différentes actions menées dans le cadre du Grenelle de l’environnement: le doublement des tarifs en janvier 2010 pour les installations de cogénération de taille moyenne (5 à 12 MW); l’application d’un tarif d’achat préférentiel dès 1 MW depuis janvier 2011 pour les petites installations de scierie; la mise en place du fonds Chaleur renouvelable (1,2 Md€ pour 2009-2012) pour les chaufferies des collectivités, du résidentiel collectif, de l’agriculture, de l’industrie. Un 4e appel d’offres a été lancé le 6 septembre 2011, qui concerne la mise en place d’un crédit d’impôt Développement durable pour les opérations de remplacement pour les chaudières biomasse des particuliers.

 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus