Le gouvernement lance un plan pour construire la ville durable

Le 05 février 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La construction des infrastructures olympiques de 2024 devra être exemplaire.
La construction des infrastructures olympiques de 2024 devra être exemplaire.
Solideo

 

Avec les fermes urbaines en guest stars.

On n’a pas tous les jours 10 ans. Et pour fêter le 10e anniversaire du «plan ville durable», le gouvernement publie, ce 5 février, une batterie de mesures pour multiplier et accélérer les initiatives locales de construction et d’urbanisme innovants.

La première, qui sera sans doute la plus médiatisée, porte sur la création de «100 cités fertiles». Plus prosaïquement, l’Etat va consacrer 21 millions d’euros au financement d’une centaine de fermes urbaines, à installer dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Les 30 premiers projets seront sélectionnés avant l’été 2020.

Des JO exemplaires?

De son côté, l’Ademe est priée d’aider les collectivités locales à faire sortir de terre des quartiers à énergie positive et à faible impact. Pour ce faire, le bras séculier du ministère de la transition écologique mettra à disposition des territoires certains de ses ingénieurs pour une durée de deux ans. Objectif: la création de 22 quartiers sobres et bas carbone.

Et qui dit chantiers, dira désormais bonnes pratiques. L’Etat devra fixer d’ambitieux objectifs aux aménageurs agissant pour son compte. Ainsi, la société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo, l’établissement public chargé de construire les ouvrages nécessaires aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024) devra réemployer 20% de terres excavées, valoriser le tiers de déchets de ses chantiers, intégrer des matériaux bio-sourcés dans la moitié de ses travaux, et consacrer 20% de la surface aménagée à la préservation de la biodiversité.