Le gouvernement chinois fait face aux citoyens mécontents

Le 09 juillet 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le directeur de l'Agence de protection de l'environnement (Sepa) chinoise Zhou Shengxian a indiqué le 4 juillet que le mécontentement vis-à-vis de la pollution a entraîné «une augmentation du nombre d'«incidents de masse»»; ce que l'agence de presse Xinhua précise être un euphémisme officiel pour parler d'émeutes, de protestations et de pétitions collectives. Selon Zhou Shengxian, la Sepa aurait en effet reçu 1.814 pétitions de citoyens entre janvier et mai (soit 8% de plus qu'à la même période en 2006) demandant que la qualité de l'environnement soit améliorée. Il s'en est pris aux responsables des gouvernements locaux, qui ont surtout privilégié les bénéfices et le développement du travail. «Dans un nombre considérable de régions, les demandes du parti et du Conseil d'Etat en matière de protection environnementale n'ont pas été appliquées», a-t-il déclaré, ajoutant que «certaines entreprises ne dorment pas profondément pendant la nuit et n'ont aucun scrupule à déverser leur pollution dans les rivières».

Zhou Shengxian a par ailleurs rappelé qu'une récente inspection des principaux fleuves et lacs du pays a montré qu'environ la moitié des usines de traitement d'eaux usées ne fonctionnaient pas bien ou pas du tout, et que 44% des 529 entreprises étudiées avaient violé les lois environnementales. Il a demandé aux responsables locaux de s'attaquer aux usines qui utilisent des conduits illicites pour évacuer leur pollution et de stopper les nouveaux projets qui ne se conforment pas aux critères environnementaux.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus