Le glyphosate dans la ligne de mire de Greenpeace

Le 08 juillet 2011 par Sonja van Renssen
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’UE et l’ONU doivent durcir les règles encadrant l’utilisation des herbicides au glyphosate, estime Greenpeace, sur la base d’un nouveau rapport montrant les risques sur la santé et l’environnement posés par ce produit chimique.

Pour l’ONG, aucune culture d’OGM tolérante au glyphosate ne devrait être autorisée. Les plantes génétiquement modifiées de façon à tolérer l’herbicide, appelées «Roundup Ready», sont produites par Monsanto, qui fabrique également l’herbicide Roundup.

En mai dernier, Greenpeace et le Réseau d’Action Pesticide (Pesticide Action Network- PAN) ont introduit une plainte contre la Commission européenne en arguant que sa décision de reporter une évaluation du glyphosate, prévue de longue date, mettait la vie humaine en danger.

Greenpeace appelle également l’ONU à revoir les niveaux résiduels maximums auxquels le glyphosate est autorisé dans l’alimentation.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus