Le Giec se réforme

Le 17 mai 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Il aura fallu un peu moins d’un an pour que le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec) se modernise. Faisant suite à la tempête médiatique soulevée par la révélation d’erreurs grossières dans son 4e rapport d’évaluation (les fameux glaciers himalayens dont la disparition était annoncée pour 2035), l’ONU avait mandaté l’InterAcademy Council pour auditer le fonctionnement du Giec.
 
Dans son rapport, rendu le 30 août, la réunion des académies des sciences appelait [JDLE] à accroître le staff permanent, à améliorer la gouvernance et sa communication et à donner plus de cohérence à ses rapports, notamment le volumineux rapport d’évaluation (trois tomes et plus de 3.000 pages).
 
La semaine passée, au cours de sa 33e réunion plénière à Abu Dhabi, le parlement du Giec (les représentants des 194 pays ayant ratifié la convention de l’ONU sur les changements climatiques) a adopté la plupart des recommandations du rapport de l’InterAcademy Council.
 
L’institution basée à Bonn va désormais devoir se doter d’une stratégie de communication. Une procédure de prise en compte de la littérature grise  lors de la rédaction des rapports devra être mise en œuvre. Un protocole de corrections des erreurs et d’alerte sur les incertitudes a aussi été voté.
 
Les règles sur les conflits d’intérêt ont été fortement durcies. Désormais, toute personne impliquée dans la préparation d’un rapport du Giec (du président du Giec aux auteurs, en passant par les réviseurs) devra publier, chaque année, une déclaration sur la nature de son travail scientifique et les financements de ses recherches.
 
La création d’un comité exécutif n’a pas, en revanche, été votée par les délégués. Mais le président ne pourra pas, désormais, exercer plus d’un mandat. Une règle qui entrera en vigueur en 2014, à la fin du second mandat de Rajendra Pachaury.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus