Le gaz, combustible non grata au Royaume-Uni

Le 14 mars 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Plus de chaudière à gaz dans les logements neufs dès 2025.
Plus de chaudière à gaz dans les logements neufs dès 2025.
DR

L’installation des chaudières à gaz sera interdite dans les logements neufs à partir de 2025.

 

Si le Royaume-Uni peine à quitter l’Union européenne, il s’y entend à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Selon des calculs de Carbon Brief, Albion a fait chuter de 39% ses émissions carbonées entre 1990 et 2018. Largement imputable à la réduction de la consommation de charbon, cette performance est inégalée dans la communauté des pays les plus industrialisés. Comment aller plus loin?

grève climatique

En réduisant la demande dans les autres énergies fossiles, tout simplement. Message reçu par le gouvernement britannique. A quelques heures d’une nouvelle grève climatique, Philip Hammond,ministre des finances, a publié une batterie de mesures destinées à assurer que Londres se préoccupe tout autant du climat que du Brexit.

dès 2025

L’administration de Theresa May s’apprête ainsi à interdire l’installation de chaudières et de chauffe-eau à gaz dans les logements qui seront construits à partir de 2025. Philip Hammon lance aussi un appel à projets pour développer l’intérêt des PME britanniques pour l’efficacité énergétique.

Sans préciser sa feuille de route, Londres indique vouloir accroître la proportion de ‘gaz vert’ injectée dans les réseaux de gaz naturel.

Un autre appel à projets sur les moyens de compenser les émissions imputables aux transports sera également lancé.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus