Le G7 s’insurge contre les équipements de pêche jetés à la mer

Le 21 septembre 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les filets abandonnés tuent les dauphins
Les filets abandonnés tuent les dauphins

Réunis à Halifax (Canada), les ministres de l’environnement des pays du G7 se sont entendus, ce 21 septembre, pour lutter contre la pollution marine issue des équipements de pêche perdus ou abandonnés par les chalutiers.

 

Les déchets d’équipements de pêche représentent 70% des gros déchets plastiques flottant à la surface des océans selon l’Agence des Nations unies pour l’environnement. Selon l’ONG Protection mondiale des animaux, ils sont responsables de la mort d’environ 136.000 phoques, dauphins, otaries, tortues, petites baleines et oiseaux de mer.

«Il y a un consensus au sein des pays du G7 pour dire que c’est un enjeu très important, dont on ne parle pas autant que les autres problèmes causés par le plastique. Et nous sommes très déterminés à nous y attaquer», a déclaré Jonathan Wilkinson, le ministre canadien des pêches et des océans. Les gouvernements réfléchissent à plusieurs solutions, dont la réutilisation de ces matériaux et des dispositifs incitatifs au plan financier pour éviter qu’ils ne soient jetés ou pour les récupérer.  

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus