Le G20 ne s’accorde pas sur la fin des subventions aux énergies fossiles

Le 05 juillet 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les ministres de l'énergie du G20 ont fait moins bien que ceux du G7.
Les ministres de l'énergie du G20 ont fait moins bien que ceux du G7.
DR

Le G7 fait mieux que le G20.

 

C’est raté. Réuni à Pékin, les 29 et 30 juin, les ministres de l’énergie des pays du G20 ne sont pas parvenus à fixer une échéance pour la fin des subventions publiques à la production ou à la consommation d’énergie fossiles.

Quelques jours auparavant, 200 ONG avaient appelé à mettre fin à ces subventions, vers 2020.

Selon l’Overseas Development Institute (ODI, un think tank dédié aux questions de développement), les pays membres du G20 consacrent, chaque année, 444 milliards de dollars à soutenir les énergies carbonées.  

Le 27 mai dernier, les chefs d’Etat et de gouvernement des pays du G7 avaient annoncé vouloir arrêter «la plupart des subventions aux combustibles fossiles» d’ici la fin de 2025.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus