Le FSC tire un bilan modeste de 20 ans de certification

Le 25 avril 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le système de certification touche 183 millions d'hectares de forêts dans le monde
Le système de certification touche 183 millions d'hectares de forêts dans le monde

A l’occasion de son 20e anniversaire, l’association Forest Stewardship Council (FSC) a dressé, ce 25 avril, un bilan modeste de ses activités mondiales. Si la certification progresse, elle touche surtout les exploitations européennes et canadiennes, mais peine à cibler les productions tropicales.

Lancé en 1994, au surlendemain du Sommet de Rio, le Forest Stewardship Council (FSC) a été créé par des ONG, des représentants de la société civile et des entreprises «pour protéger les forêts et compenser le manque d’engagement des Etats en s’appuyant sur les forces du marché», rappelle Jean Bakouma, président du FSC France et responsable du pôle Forêts au WWF.

Au niveau mondial, 183 millions d’hectares de forêts sont certifiés FSC, soit environ 4,5% de la couverture forestière. Avec une accélération à partir de la fin des années 2000, la superficie ayant doublé entre 2007 et 2012. Sur la même période, le nombre d’entreprises certifiées (exploitants, papetiers et fabricants) a été multiplié par 5, passant de 5.000 à 28.000, selon Kim Carstensen, directeur général de FSC International.

Pour obtenir le label, les entreprises doivent répondre à un cahier des charges comprenant 70 critères ciblant l’aménagement et la gestion de l’exploitation, la protection des droits des travailleurs et des communautés locales, le suivi et la préservation de la biodiversité…

«Seulement 20 Mha, sur les 180 Mha certifiés, se trouvent dans des forêts tropicales», nuance Jean Bakouma, qui rappelle que l’essentiel des surfaces couvertes se trouve en Europe et au Canada.

«Pour l’heure, nous refusons de travailler avec April (Asia Pacific Resources Limited International) et APP (Asian Pulp and Paper), dont les destructions d’énormes superficies de la forêt indonésienne ne correspondent pas aux critères du FSC», précise  Kim Carstensen. Après 20 ans d’expériences au WWF Danemark et International, le représentant associatif formule une priorité pour le FSC: développer sa présence en Afrique, Indonésie, Malaisie, Chine et Amérique latine, qui comptent parmi les zones les plus touchées par la déforestation.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus