Le foot, c’est mauvais pour la santé

Le 19 mai 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
33 chaussures, ballons, T-shirts et gants de gardien ont été testés
33 chaussures, ballons, T-shirts et gants de gardien ont été testés

Dans un rapport publié ce 19 mai, Greenpeace Allemagne révèle que de nombreux équipements, produits par Adidas, Nike et Puma pour la coupe du monde de football, contiennent des produits hautement toxiques.

Intitulée «Carton rouge pour les marques de vêtements de sport», cette synthèse se base sur l’analyse de 33 produits –dont des chaussures, des gants de gardien ainsi que le ballon officiel- sortis des usines Adidas, Nike et Puma.

Résultat: l’environnement n’en sort pas gagnant. La chaussure d’Adidas de type «Predator» contient des niveaux de composés perfluorés (PFC) 14 fois supérieurs aux limites édictées par l’entreprise elle-même. Greenpeace a en effet trouvé 14,5 microgrammes d’acide perfluorooctanoïque (APFO) par mètre carré alors que le plafond s’élève à 1 mg/m2. Cette substance est pourtant responsable de troubles de la fertilité et du système immunitaire. Le modèle «Tiempo» de Nike en contient pour sa part 5,93 mg/m2.

Plus largement, des PFC ont été détectés dans 17 des 21 chaussures analysées, ainsi que dans la moitié des paires de gants de gardien (2 sur 4).

Le ballon officiel renferme quant à lui des éthoxylates de nonylphénol (NPE), un composé organique qui se décompose en un perturbateur endocrinien (le nonylphénol ou NP) au contact de l’eau. Il n’est pas le seul. C’est aussi le cas de deux tiers des chaussures de foot et de 50% des gants de gardien.

Enfin, des phtalates et du diméthylformamide (un solvant cancérigène selon le Centre international de recherche sur le cancer -Circ) ont été trouvés, sans exception, dans la totalité des 21 chaussures de foot.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus