Le fonds Chaleur renouvelable adapté pour les forestiers

Le 30 mars 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Lors d’un voyage dans les Landes le vendredi 27 mars, la secrétaire d’Etat chargée de l’écologie Chantal Jouanno a annoncé plusieurs mesures destinées à faciliter la valorisation du bois issu de la tempête Klaus (1).

Des aides directes seront accordées: une enveloppe de 10 millions d’euros est dégagée par le Meeddat pour aider au financement de plateformes de stockage de bois (2) et 1,2 million € ira à la restauration des milieux naturels affectés par la tempête.
Dans les trois régions du Sud-ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon), le fonds Chaleur renouvelable (3) apportera une bonification -pouvant aller jusqu’à 25%- aux projets de chaufferie bois des collectivités et des industries, à partir du moment où les gestionnaires de ces équipements s’engagent à s’approvisionner avec du bois issu de la tempête. Le cahier des charges du premier appel à projet du fonds Chaleur renouvelable (4) sera modifié; les grosses installations industrielles et agricoles qui utiliseront du bois issu de la tempête pour produire de l’énergie pourront solliciter une aide supplémentaire. En ce qui concerne ces deux mesures, Chantal Jouanno a demandé aux préfets qu’ils en informent, avec l’aide de l’Ademe, l’ensemble des collectivités et entreprises.

Enfin, la secrétaire d’Etat a également souhaité que l’Ademe se rapproche des acteurs de la filière bois afin d’organiser une opération partenariale de valorisation de ce matériau pour le chauffage dans l’habitat. Concernant les travaux pour développer l’usage du bois dans la construction, comme le prévoit le Grenelle de l’environnement, un plan d’action sera présenté «avant la fin du premier semestre 2009», annonce le communiqué du ministère.

La Fédération des forestiers privés de France s’est dit «enthousiasmée» par ces mesures. Son seul bémol concerne le champ d’action des mesures touchant au fonds Chaleur renouvelable : «cette démarche aurait pu être étendue à d’autres régions que ces trois-là», estime Luc Bouvarel, le directeur général.

(1) Dans le JDLE «Des millions de tonnes de bois à terre et pas de marché»
(2) Voir le communiqué du Meeddat
(3) Dans le JDLE «Le fonds Chaleur renouvelable entame sa première année d’existence»
(4) Voir l’appel à projet de l’Ademe


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus