Le fonds Chaleur dépasse ses objectifs

Le 20 octobre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Thermographie
Thermographie

Lancé en novembre 2008, le fonds Chaleur est l’une des 50 mesures du plan Energies renouvelables créé suite au Grenelle de l’environnement. Moins d’un an après le lancement du premier appel à projets, les objectifs pour l’année 2009 sont déjà atteints et dépassés.

Doté de presqu’un milliard d’euros sur 3 ans, entre 2009 et 2011, le fonds Chaleur de l’Ademe a pour mission de permettre à la France d’atteindre ses objectifs en matière d’énergie renouvelable (EnR) à horizon 2020. Les EnR devront alors représenter 23% de la consommation finale énergétique française. Sur cette part, 52% sera sous forme de chaleur, avait annoncé en novembre 2008 le ministre en charge de l’environnement à l’occasion de la présentation du plan EnR issu du Grenelle. «La part chaleur renouvelable doit passer de 16 à 35%», a précisé hier la secrétaire à l’écologie Chantal Jouanno, à l’occasion de la présentation du premier bilan du fonds Chaleur.

Après bientôt une année de fonctionnement, ce fonds a prouvé sa raison d’être. Le premier appel à projets BCIA (pour biomasse chaleur industrie agricole), qui concernait les installations de production de chaleur à partir de biomasse, a permis de sélectionner 31 projets pour une production énergétique totale de 145.000 tonnes équivalent pétrole (tep), alors que l’Ademe s’était fixé un objectif de 100.000 tep. «Au total, ces projets permettront de produire 307 MW», a indiqué le président de l’Ademe, Philippe Van de Maele. Avec plus de 148 millions € alloués, l’aide est d’environ 417 € la tep. Avec 17 projets retenus et 58% de la production d’énergie, c’est le secteur agroalimentaire le plus représenté.

Les plaquettes forestières (6 projets soutiennent notamment la filière bois pour les régions touchées par la tempête Klaus) et les sous-produits agricoles sont les sources les plus utilisées par les porteurs de projets retenus. Par contre, seules 2 installations de biogaz seront en partie financées par l’Ademe. «Les conclusions du groupe de travail sur le biogaz et la réinjection directe dans le réseau de gaz sont prévues pour la fin de l’année et des essais sont en cours pour évaluer la faisabilité technique», a précisé Chantal Jouanno. Le prochain appel à projets, lancé hier par l’Ademe, pourrait donc conduire à financer plus d’installations de méthanisation. «Il faudra aussi accompagner les PME et les PMI, car la France manque encore d’acteurs et de retours d’expérience», rappelle Olivier Bertrand, chef du département bioénergies au Syndicat des énergies renouvelables.

L’appel à projets va également intégrer une nouvelle cible: le secteur tertiaire. Tout en continuant de s’adresser aux installations des secteurs industriels et agricoles produisant plus de 1.000 tep par an à partir de biomasse, l’accent sera mis sur les bureaux, grandes surfaces de distribution, aéroports, etc. L’objectif total est de financer 175.000 tep.

Outre l’appel annuel à projets BCIA, le fonds Chaleur est également un dispositif d’aide pour les collectivités et les gestionnaires d’habitat collectif. Dans ce rôle, il a offert un montant total d’aides de plus de 157 millions € sur le budget 2009, pour 289 projets, dont 109 pour le solaire thermique. Le bois énergie rafle plus de 52 millions € avec le financement de 111 projets, et les réseaux de chaleur plus de 72 millions € à travers 39 dossiers.

Pour Olivier Bertrand, «le Fonds Chaleur est un bel outil. Le succès du premier appel d’offres crédibilise les filières, et envoie un signal positif». Il espère que cela permettra d’avoir un effet d’entraînement, pour que les entreprises fortement consommatrices d’énergie développent des projets du même type. En parallèle, rappelle-t-il, les acteurs de la filière doivent faire en sorte qu’il n’y ait pas d’expérience malheureuse, et que la réalisation des projets retenus soit exemplaire.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus